House Flipping

Le « house flipping », vous en avez peut-être déjà entendu parler grâce à l’illustration de ce phénomène dans des émissions de télévision comme Flip This House. Il s’agit d’acheter une maison à faible valeur immobilière, la rénover et la revendre plus chère que son prix d’origine, afin d’en tirer un profit important.

À une époque réservée aux professionnelles, cette pratique s’est démocratisée auprès d’indépendants souhaitant investir dans un profit rapide et simple.

Mais cette pratique est-elle aussi simple qu’il y paraît ?

C’est à cette question que nous essaierons de répondre dans le présent article.

Les principes de base du « house flipping »

Sur le papier, le « house flipping » semble très attractif : acheter une maison dont personne ne veut à prix bradé et la retaper rapidement ? Facile !

Erreur : nombreux sont les investisseurs qui ont connu des échecs dans leur tentative de « house flipping », et ce pour de très nombreuses raisons. Car il ne s’agit pas que de refaire la décoration d’une maison pour réussir son coup.

La pratique repose surtout sur une bonne connaissance immobilière, l’investissement étant tout d’abord une grande source de dépenses qui ne doit pas être vaine.

Par la suite, en effet, la rénovation du bien en question est primordiale. Tous les aspects qui intéresseront des futurs acheteurs doivent être revus : il ne faut en effet pas oublier que la rénovation du bien doit répondre aux attentes d’acheteurs potentiels.

Une décoration sobre et pas trop personnelle est évidemment un plus, afin de correspondre aux goûts du plus grand nombre.

Les compétences de vendeur immobilier, afin de s’assurer un grand nombre d’acheteurs intéressés, sont elles aussi indispensables. La bonne connaissance du secteur est, selon les experts, la qualité première d’un parfait candidat au « house flipping» .

Quelques conseils pour ne pas rater son coup

Connaître le terrain

Cette pratique étant de plus en plus populaire, les conseils de professionnels sont accessibles aux curieux et à ceux qui souhaiteraient en faire une activité à temps plein.

Récemment, une conférence sur le sujet a attiré de nombreux intéressés à Montréal, preuve de l’expansion du phénomène au Canada.

La bonne connaissance du marché immobilier choisi est primordiale : vous saurez reconnaître les pépites des gouffres financiers.

Vous aurez aussi une meilleure capacité à les vendre par la suite, grâce à votre connaissance des attentes qu’ont les futurs acheteurs dans une zone en particulier.

Avoir du temps – et de l’argent !

Évidemment, l’investissement premier lié au « house flipping » est un investissement financier. Afin de faciliter votre achat du bien, vous devez être certain de votre capacité à acquérir le bien facilement, auprès de votre banque par exemple.

Le second investissement concerne votre temps : il s’agit évidemment d’une activité à temps plein, surtout si vous souhaitez prendre en charge plusieurs biens en même temps !

Ne prenez pas cette activité à la légère si vous n’êtes pas assuré de pouvoir suivre le dossier à tout moment – car les urgences arrivent souvent dans ce genre d’activité.

Penser à tout, et surtout aux acheteurs

L’objectif final du « house flipping » est le profit lié à la revente, qui dépend donc de trouver un acheteur fiable et intéressé. Pour cela, il faut répondre à ses attentes, tant sur la qualité du bien en tant que tel (sa localisation par exemple) que sur la qualité de la rénovation.

Pensez d’abord à la sécurité de la maison : son isolation, sa robustesse, sa résistance aux intempéries de la région.

N’hésitez pas à faire appel à des constructeurs professionnels, à des experts pour faire un audit de la qualité de l’isolation thermique ou un test d’infiltration d’eau par exemple. Cette décision fort stratégique vous permettra peut-être d’éviter bien des surprises.

Ensuite, vous pouvez vous concentrer sur l’apparence générale de la maison, avec un effort particulier sur la cuisine et les pièces à vivre, qui sont les pièces les plus importantes de l’habitation. Une belle cuisine fera toute la différence et saura convaincre des acheteurs hésitants.

La décoration doit être simple, sans être trop couteuse: les acheteurs la changeront certainement une fois le bien acheté !

Convaincus par les investissements rendus possibles par cette pratique ?

Pour éviter les mauvaises surprises , pensez bien à tout ce qui vous attend et à tout ce qui fera de vous un bon investisseur !

armonioso-promo