Découvrez les problèmes communs auxquels font face les restaurateurs

Enormément de personnes se lancent dans le domaine de la restauration et s’improvisent gérant, chef cuisinier ou serveur. Toutefois, la restauration n’est pas un secteur d’activité facile à gérer, c’est un véritable métier qui demande de l’expérience et de la ténacité. Dans cet article, nous verrons 5 problèmes que les restaurateurs rencontrent étonnamment souvent dans l’exercice de leur fonction.

Le gâchis

Le gâchis de la nourriture est l’un des principaux problèmes auxquels les restaurateurs font face. Nombreux sont les documentaires et reportages qui sensibilisent l’opinion publique à ce sujet. Les repas non terminés par les clients, les dates de péremption dépassées, les erreurs de commandes, une mauvaise gestion des stocks, les restes invendus sont autant de raisons qui engendrent beaucoup de gâchis de nourriture dans un restaurant. Heureusement, par conscience personnelle et professionnelle, de plus en plus de restaurateurs font le choix de donner cette nourriture en trop à une banque alimentaire afin que celle-ci revienne aux plus nécessiteux. Ce geste généreux réduit ainsi considérablement la quantité de gâchis.

Les contrôles sanitaires

Pour des raisons évidentes de santé publique, les restaurants subissent régulièrement des contrôles sanitaires. Il suffit d’une mauvaise remarque d’un contrôleur pour que le restaurant reçoive un avertissement qui peut avoir un effet « boule de neige » dévastateur pour son image. C’est légitime, s’il y a faute grave me direz-vous. Les avertissements sont généralement utiles pour les restaurateurs notamment lorsqu’il s’agit de déceler une invasion d’insectes par exemple. La présence d’insectes est généralement révélatrice d’une hygiène douteuse et certaines espèces menacent même la comestibilité de la nourriture. Pour citer un exemple, les coquerelles peuvent contaminer la nourriture avec laquelle elles rentrent en contact. Il va de soi que les restaurateurs se doivent d’être très vigilants et de ne pas négliger l’hygiène de leur établissement, au risque de recevoir un avertissement voire une amende.

La concurrence impitoyable

Le marché de la restauration est l’un des marchés les plus concurrentiels, et ce, particulièrement dans les grandes villes. Effectivement, la concurrence très rude est un problème auquel les restaurateurs font face. Aujourd’hui, la cuisine des quatre coins du monde est rassemblée au sein d’une même ville. On trouve très facilement des restaurants plus originaux les uns que les autres. À titre d’exemple, en 2016, Montréal comptait plus de 7125 établissements de services alimentaires commerciaux. Malheureusement, cette compétitivité accrue engendre la fermeture de beaucoup d’établissements, qui ne durent pas plus de 6 mois, le temps que l’attractivité issue de la nouveauté s’essouffle.

Une panne d’électricité

Bien qu’elles soient rares, les pannes d’électricité sont un des risques les plus redouter par les restaurateurs, tout comme les sinistres et les incendies. Un établissement de restauration fonctionne à 95% grâce à l’électricité. Imaginez les pertes si une panne d’électricité survient dans un restaurant. La lumière, les frigidaires, les congélateurs, les fours, les cuisinières, les micro-ondes, etc. Tous ces appareils indispensables à une cuisine seront inutilisables, figeant ainsi le fonctionnement du restaurant. Il est crucial de bien gérer son électricité et d’avoir la puissance suffisante pour alimenter tous ces appareils afin de prévenir d’une panne générale qui engendrerait de lourdes conséquences pour l’établissement.

Les « no show »

Enfin, la hantise des restaurateurs reste ce qu’on appelle les « no show ». C’est un surnom donné aux personnes qui contactent l’établissement pour effectuer une réservation à l’avance et qui le jour venu ne se présentent pas. Ce problème est étonnamment très fréquent chez les restaurateurs du monde entier. Non seulement c’est un manque de politesse, mais cela condamne une table entière qui ne sera donc pas rentabilisée. Ce phénomène explique en partie que de plus en plus de restaurants n’offrent plus la possibilité de faire une réservation. C’est un problème malheureusement fréquent sur lequel les restaurateurs n’ont aucun contrôle.

En somme sur les problèmes fréquents des restaurants

Il est vrai que travailler dans un restaurant n’est pas un des métiers les plus faciles. Les restaurateurs rencontrent effectivement plusieurs problèmes qui sont étonnamment communs et très embêtants. Toutefois, pour finir sur une note plus positive, c’est un domaine d’activités très enrichissant au niveau humain par les nombreuses rencontres que l’on y fait et très dynamique par des journées actives et durant lesquelles vous n’avez pas le temps de vous ennuyer !

armonioso-promo