3 procédures pour protéger son entreprise

Créer sa propre entreprise n’est pas chose facile et plusieurs obstacles peuvent se mettre sur votre chemin. Néanmoins, c’est un challenge et une expérience qui changeront votre vie. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est important de bien protéger son groupe, à tous les niveaux. En effet, il arrive qu’une entreprise connaisse des litiges, l’opposant à une tierce personne (qu’il s’agisse d’un individu ou d’une entité). Dans ce cas, il ne faut pas se laisser faire, et surtout, il ne faut pas commencer des démarches qui pourraient vite vous dépasser. Dans une telle situation, vous serez mieux de vous adresser à un expert en litige commercial, expérimenté dans ce genre de contentieux. Mais avant d’en arriver là, vous pouvez déjà vous prémunir et protéger votre entreprise d’éventuels litiges. Découvrez trois démarches à mettre en place pour protéger votre entreprise.

Protéger l’idée

Vous arrivez sur le marché avec un concept innovant et vous êtes prêts à conquérir de nouvelles cibles ? Surtout, ne laissez pas quelqu’un vous voler votre idée et votre mérite en devenant votre concurrent ! Pour cela, il vous faut déposer un brevet ou un certificat d’utilité. Attention cependant, toute idée n’est pas déposable, il faut qu’elle soit réellement innovante ! De plus, ces services sont payants et limités dans le temps : en effet, un brevet a une durée de 20 ans et peut avoir un coût élevé. De plus, vous devrez vous acquitter d’une taxe annuelle pour son maintien en vigueur. La demande de brevet se fait par courrier ou courriel, au siège de l’Institut national de la propriété industrielle. Cette démarche peut paraître compliquée et superflue, mais est en fait essentielle pour éviter que votre idée ne soit copiée, ce qui serait alors considéré comme de la contrefaçon.

Protéger le réseau informatique

De nos jours, de plus en plus de choses passent par l’informatique. C’est pourquoi, lors de la création de votre entreprise, il faut absolument protéger son réseau. La première étape est d’installer un antivirus : il en existe plusieurs, gratuits ou non, offrant plus ou moins de services. Installer un pare-feu est aussi une précaution supplémentaire, afin d’empêcher les intrusions. De plus, choisir des mots de passe sécurisés (avec beaucoup de lettres, des caractères et des chiffres) et les changer fréquemment, augmente la protection de votre réseau. Pensez également à stocker vos informations sur différents supports, que ce soit une clé USB, un disque dur externe ou bien un logiciel prévu à cet effet. Enfin, il est possible de faire appel à des spécialistes pour une cyberprotection maximale.

Protéger les locaux

La protection de votre entreprise passe aussi par ses locaux. En effet, il arrive régulièrement que des intrus essaient de forcer votre porte, qu’il s’agisse de concurrents malveillants ou d’inconnus cherchant de l’argent. Pour cela, limitez l’accès à vos installations grâce à un badge obligatoire pour les employés. De même, il est possible d’équiper vos locaux d’un système de vidéosurveillance, mais aussi d’alarmes en cas d’infraction. Cela permettra de protéger vos marchandises, si vous en avez.

armonioso-promo